• Régler le son d’une salle de cinéma avec l’Optimizer de Trinnov Audio

    Une série d'articles publiés sur Manice en 2013 décrit le processus de calibration d'une chaîne son dans une salle de cinéma. Nous présentons ici la solution Optimizer qu'a développée la société Trinnov pour optimiser les opérations de calibration. Cet outil sophistiqué est destiné aux intégrateurs mais il est intéressant d'expliquer son fonctionnement aux professionnels de l'exploitation car il montre la complexité de certaines opérations de calibration. Cet article revient sur les phases les plus délicates de ce travail à chaque étape de son déroulement : détection des éventuels problèmes techniques sur la chaîne son, réalisation des mesures sonores, réglages. Lire la suite
  • Changement de standard annoncé pour les DCP : pourquoi ? Comment ?

    Le standard actuel des DCP, le MXF interop, n'existe qu'à titre provisoire. Il a été conçu au moment du passage au numérique pour que les DCP soient interopérables avec tous les types d'équipements de projection dont les premiers modèles n'appliquaient pas les standards du DCI de manière uniforme. Il avait donc fallu faire des compromis sur les caractéristiques des DCP pour qu'ils fonctionnent dans toutes les salles.Le format définitif que doivent adopter les fichiers numériques de longs-métrages est le DCP SMPTE. Passer de l'Interop au DCP SMPTE n'est pas une petite affaire : cela fait maintenant quatre ans qu'on en parle...Pourquoi faire cette transition et comment ? Explications dans cet article. Lire la suite
  • Barco : un nouveau projecteur basé sur des lampes à mercure

    Si on excepte le laser , Barco n'avait jusqu'à présent lancé que des projecteurs basés sur un éclairage au xénon. La marque vient de dévoiler le DP2K-6E, premier modèle de la gamme fondé sur des lampes au mercure UHP (comme Ultra high performance). Pourquoi le constructeur a t'il finalement décidé d'utiliser ces lampes que certains de ses concurrents (pas tous) exploitent depuis environ 3 ans ? Et quelles sont les autres caractéristiques notables du DP2K-6E dont la commercialisation commencera en octobre ? Barco a répondu à ces questions lors d'une présentation organisée au cours de CineEurope. Lire la suite
  • CineEurope 2015 : les faits marquants

    92% des écrans du continent européen sont désormais passés à la projection d-cinéma (1,5 milliards d'euros ont été investis dans cette transition d'après l'Union internationale des cinémas - UNIC). Autant dire que la première phase du déploiement numérique est achevée sauf dans quelques rares pays en tête desquels figure la Turquie (la fréquentation y est passée de 50 à 61 millions d'entrées entre 2013 et 2014). Les prestataires préparent maintenant la phase de renouvellement des équipements dont le démarrage est attendu d'ici deux à trois ans. La projection laser raflera t'elle alors la mise ? Comme l'explique le premier point de ce compte rendu, les fabricants n'anticipent pas tous l'arrivée du laser de la même manière. Quoi qu'il en soit, les projecteurs Lire la suite
  • Impact de la position et de la forme de l'écran sur la qualité de la projection

    Remplacer une toile d'écran peut être l'occasion d'effectuer d'autres changements : installer un nouveau type de toile (une toile nacrée à la place d'une toile blanc mat par exemple), optimiser la position de l'écran ou encore changer sa forme. Quel peut être l'intérêt de remplacer un écran plat par un écran incurvé, de remonter ou d'abaisser la position de l'écran ou encore de l'incliner légèrement ?Le fabricant d'écrans Harkness a mis au point un logiciel de simulations qui apporte des réponses à ces questions. Nous avons utilisé ce logiciel pour étudier l'impact de différentes configurations d'écran sur la qualité de la projection. Résultats de nos simulations. Lire la suite
  • Faut-il paramétrer tous les formats d'image sur les projecteurs ?

    Le numérique facilite nettement la gestion des formats. Dans la grande majorité des salles, une optique motorisée, qui remplace les objectifs « fixes » du 35 mm, gère automatiquement le passage à l'un ou l'autre des deux formats les plus couramment utilisés : 1.85 et 2.39 cinémascope. L’optique zoome et dé-zoome dans l’image en fonction du format du DCP. Ces opérations sont entièrement automatisées grâce au paramétrage des macros qui assignent à l'objectif un réglage déterminé. Le cas de « Tomorrow Land », un film Disney réalisé par le remarquable Brad Bird, montre pourtant que la gestion des formats n’est pas toujours aussi simple. Le film adopte en effet un format inhabituel : le 2.20. Que signifie ce nouveau format et quelles en sont les implications Lire la suite
  • CinemaCon 2015 : les innovations en matière de projection et de son

    CinemaCon s'est achevé jeudi 23 avril. Même si ce congrès des exploitants américains est considéré à Las Vegas comme une petite manifestation (la palme de la fréquentation reviendrait au congrès du bricolage en janvier avec 50 000 visiteurs), difficile de tout voir et de tout entendre : plus de 70 nationalités étaient représentées parmi les visiteurs et les exposants dont les stands se répartissaient entre deux halls d'exposition et diverses suites (pour les plus fortunés). Ce premier article fait la syntèse des innovations que Manice a pu remarquer, au milieu de la foule, des colonnes doriques et des machines à sous, en matière de son et surtout de projection sur grand écran. Lire la suite
  • 1 Régler le son d’une salle de cinéma avec l’Optimizer de Trinnov Audio
  • 2 Changement de standard annoncé pour les DCP : pourquoi ? Comment ?
  • 3 Barco : un nouveau projecteur basé sur des lampes à mercure
  • 4 CineEurope 2015 : les faits marquants
  • 5 Impact de la position et de la forme de l'écran sur la qualité de la projection
  • 6 Faut-il paramétrer tous les formats d'image sur les projecteurs ?
  • 7 CinemaCon 2015 : les innovations en matière de projection et de son

Un communiqué de la société CNfilms, qui recense les salles d-cinema en France, annonce que 50,2% des écrans français sont désormais convertis au numérique. Selon la base de données des cinémas gérée par CNfilms, plus de la moitié des salles de cinéma françaises sont désormais équipées en numérique.

CNfilms comptabilise en effet 2 751 salles numériques au 7 juillet 2011, soit 50,2% des 5 478 écrans français. Ces salles sont réparties dans 708 cinémas soit seulement 34,5% des 2 750 établissements que compte le pays.

Depuis le mois de janvier 2011, plus de 100 nouveaux écrans sont équipés en numérique chaque mois. Si ce rythme de conversion se maintenait, la totalité des cinémas français seraient équipés en numérique à fin septembre 2013.

69,7% des écrans numériques sont par ailleurs capables de projeter des films en relief. Cette proportion était de 80,1% à fin 2010.

Enfin, fait nouveau depuis le début de l'année 2011, 771 écrans (soit 28% des salles numériques) ne sont plus équipés en moyens de projection 35mm. Ces cinémas jouent donc l'intégralité de leur programmation en numérique.

 
Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé

Sélection

  • 1