Dans l'univers numérique toutes les informations (du texte, des images,...) sont traduites sous forme de bits. Le bit est la plus petite unité consitutive des informations numériques et des fichiers dans lequels elles sont enregistrées.

Chaque bit peut prendre deux valeurs : 0 ou 1. Il faut donc obligatoirement combiner des bits pour traduire des informations complexes sous forme numérique. Par exemple une succession de 8 bits est nécessaire pour traduire les 256 premiers nombres en langage numérique :

00000000 = 0
00000001 = 1
00000010 = 2
00000011  =3
00000100  =4
00000101  =5
... ..
11111110  =254
11111111  =255

Une succession de 8 bits s'appelle un byte en anglais, un octet en français.

Plus la suite de bits est importante, plus on peut retranscrire d'informations sous forme numérique : 1 024 nombres peuvent être exprimés sur une suite de 10 bits, 4 096 sur 12 bits. Idem pour les couleurs : 256 sur 8 bits, 1 024 sur 10,... En cinéma numérique, les dégradés des trois couleurs primaires (rouge, vert, bleu) sont exprimés sur 12 bits. La gamme totale des couleurs obtenues en mélangeant ces dégradés est donc composée de : 4 096 x 4 096 x 4 096 couleurs !

Le bit, le byte ou l'octet servent aussi à mesurer la quantité de données nécessaires pour traduire une information quelconque (texte, image,...) sous forme numérique. Etant donné que les quantités peuvent être très colossales, notamment avec les images, l'unité de mesure utilisée est plutôt le méga-, le giga-, ou le téra-octet (ou byte). 

  symbole
méga-octet Mo 106
giga-octet Go 109
téra-octet To 1012

 

Un fichier de long-métrage de résolution 2K  d'une durée de 1h30 "pèse" en moyenne, une fois compressé, 100 à 120 gigaoctets. Son équivalent en résolution 4K pèse environ 220 gigaoctets.

Une librairie centralisée destinée au stockage des films dans un cinéma peut actuellement contenir jusqu'à 20 téraoctets de données soit près de 200 films en résolution 2K.

 

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé

Articles les plus lus

  • CinemaCon 2015 : les innovations en matière de projection et de son +

    CinemaCon s'est achevé jeudi 23 avril. Même si ce congrès des exploitants américains est considéré à Las Vegas comme une
    Lire la suite
  • Interstellar : trop fort ? +

    Les chaînes son de plusieurs salles ont subi des dommages pendant la projection d'Interstellar. Le nombre de cinémas touchés est
    Lire la suite
  • Accès libre aux mires de réglage de la CST +

    La commission Supérieure Technique développe des mires très pratiques pour régler les équipements de projection: luminance, cadrage, masking... Désormais, les
    Lire la suite
  • CinemaCon (2) : les nouveaux outils numériques pour fidéliser le public +

    Le thème de l'International day, la journée inaugurale de CinemaCon, était : mieux connaître ses spectateurs pour leur proposer des offres
    Lire la suite
  • 1