Branchement ordinateur-projecteur : conseils PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 13 Aout 2010 17:39

Dans le cadre d’une location de salle pour un séminaire, il est fréquent que le client demande à l’opérateur de brancher son ordinateur au projecteur numérique. Pour ce type de prestation, il n’est donc plus nécessaire de louer un vidéo projecteur spécialement installé pour l’occasion : la polyvalence du matériel d cinema permet de réaliser des présentations (power point) sur grand écran dans une qualité d’image souvent supérieure à ce que permettent les vidéo projecteurs.

 

(JPEG)
Le projecteur numérique de cinéma fait office
de vidéo projecteur de luxe
 

Toutefois, ces nouvelles possibilités ne vont pas sans poser quelques problèmes techniques. Le principal dilemme vient du fait que le projectionniste cherchera à obtenir la meilleure qualité d’image possible en plaçant l’ordinateur juste à côté du projecteur numérique (peu de longueur de câble = pas ou peu de déperdition de qualité du signal vidéo).

(JPEG)
Le cas de figure idéal : l’ordinateur en cabine directement
branché au scaler
 

Or, le client souhaitera, lui, contrôler sa présentation en gardant son ordinateur près de lui en salle.

Cela implique de tirer des câbles jusqu’à la scène de la salle de cinéma ce qui n’est pas toujours facile (pas de porte d’accès de la cabine à l’auditorium, obligation de percer un trou dans la cloison). Les câbles qui trainent pas terre peuvent également poser un problème de sécurité vis à vis des spectateurs. La solution idéale serait une installation définitive où les câbles vidéo et son seraient enfermés dans des gaines cachées dans les cloisons de la salle. Elles iraient de la cabine de projection jusque la scène. Toutefois, une telle configuration est coûteuse et implique une installation par écran.

 

(JPEG)
Tirer des câbles de la scène au projecteur numérique
n’est pas toujours chose facile
 

La reconnaissance de l’ordinateur avec le matériel d cinema (scaler et projecteur) représente également une source de problèmes : mauvaise configuration de la sortie vidéo externe, réglages de fréquence d’image ou de résolution à changer, les motifs de défaillance sont d’autant plus nombreux qu’il existe une grande variétél de marques et de produits.

 

Sorties disponibles sur les ordinateurs portables : lesquelles utiliser pour raccorder un scaler ou un projecteur numérique ?

Un ordinateur portable dispose d’un certain nombre de sorties vidéo. Les plus courantes sont la sortie VGA (également appelé D-sub) et la DVI qui est de plus en plus souvent remplacée par une connexion de type HDMI.

(JPEG)
Les différentes prises disponibles sur un PC : la sortie
numériqueHDMI ou DVI reste réservée aux modèles les plus couteux
 

Afin de s’assurer qu’il sera capable de prendre en charge tous les cas de figures de branchement, le projectionniste doit avoir à sa disposition un matériel suffisamment complet. En effet, si un client se présente avec un ordinateur équipé d’une sortie HDMI et que l’opérateur n’a pas d’adaptateur HDMI / DVI pour se raccorder au scaler, il ne pourra pas faire le lien entre les différents appareils. L’anticipation des besoins techniques est donc primordiale.

(JPEG)
Adaptateur HDMI / DVI pour le branchement au scaler
 

Pour limiter les risques de débranchement accidentel pendant une projection, les connecteurs à vis sont à privilégier. Malheureusement, la désormais omniprésente sortie HDMI n’a pas de vis pour sécuriser la connexion du câble à l’ordinateur.

 

Sortie HDMI

L’utilisation du câble HDMI semble être la meilleure option. En effet, il peut véhiculer un signal haute définition de la source au diffuseur avec un risque minime de perte de qualité (liaison numérique). Toutefois, il a été prioritairement conçu pour connecter un lecteur (par exemple un Blu ray) à un écran plat HD. Cela implique une distance relativement courte (quelques mètres) entre le projecteur et le périphérique de lecture. Or, le fait de tirer un câble HDMI de la cabine de projection jusqu’à la scène d’une salle de cinéma implique une grande longueur de câble (parfois plusieurs dizaines de mètres). Un tel câble est très coûteux surtout si on souhaite acheter un produit de qualité (connecteurs plaqués or) a priori indispensable pour une utilisation cinéma numérique. De plus, la sortie HDMI reste réservée au marché haut de gamme des ordinateurs portables. Sa présence est donc loin d’être systématique.

En résumé :

- Excellents résultats à l’écran. 
- Nécessite un câble de haute qualité difficile à trouver sur certaines longueurs. 
- Solution assez coûteuse et pas toujours possible.

 

Sortie VGA

Le câble VGA a été conçu pour relier l’unité centrale d’un ordinateur avec le monitor (écran) de ce dernier. Par conséquent, la longueur de câble est généralement très courte. Il s’agit le plus souvent d’un câble peu coûteux (connecteurs non plaqués or) qui véhicule un signal analogique (très sensible aux dégradations). Cela n’est pas d’une grande importance dans une configuration domestique. Mais pour une utilisation sur du matériel d cinema, la longueur très importante de câble entraîne une perte visible et parfois gênante de qualité à la projection.

 

(JPEG)
Utilisation de la sortie VGA : une solution simple et
efficace mais attention à la perte de qualité du signal
 

De plus, le câble VGA ne peut pas transporter un signal haute définition. Par conséquent, il ne constitue pas la solution idéale pour les clients exigeants ou soucieux de conserver un résultat HD à l’écran.

(JPEG)
Connexion VGA jusqu’au scaler

 

En résumé :

- Résultat correct à l’écran si le câble utilisé n’est pas trop long (petite salle). 
- Connectique à éviter avec les clients exigeants.

 

VGA avec amplificateur

Etant donné la présence de la sortie VGA sur la quasi-totalité des ordinateurs, il est dommage de ne pas pouvoir l’utiliser dans des salles de grande taille. C’est d’autant plus vrai qu’une grande majorité des prestations concernent des présentations Power Point où les performances du VGA peuvent suffire s’il n’y avait pas la problématique du câble trop long. Pour pallier à cette faiblesse, l’utilisation combinée d’un câble VGA haut de gamme et d’un amplificateur permet d’éviter une trop grande dégradation du signal lors de son transport entre la source et le diffuseur.

(JPEG)
Boitier VGA extender
 

Pour cela, le projectionniste doit utiliser deux boitiers. Le premier relie l’ordinateur portable à l’amplificateur via un câble VGA standard de courte distance (exemple : deux mètres). Un long câble VGA (de haute qualité celui là) remonte jusqu’à la cabine de projection où se trouve un autre amplificateur. Ce dernier relie le boitier au scaler via un câble VGA classique. L’intérêt de ce procédé est de prévenir la dégradation du signal vidéo par un système d’amplification qui maintient la qualité lors du passage dans le câble le plus long.

En résumé :

- Suffisamment bon pour des sources non HD. 
- Pas vraiment ouvert sur le futur puisqu’on trouvera forcément de plus en plus de sources en HD.

 

Câble Ethernet RJ 45

En cinéma numérique, le câble ethernet est généralement utilisé comme un moyen de communication entre le projecteur et le serveur.

 

(JPEG)
Liaison Cine Link entre un serveur Doremi
et un projecteur Christie CP2210
 

Il permet également de constituer un réseau entre les différents écrans numériques pour faciliter et optimiser la vitesse de transfert de fichiers d’un serveur à un autre. En effet, selon le type de câble ethernet employé (catégorie 5, 6a, 6b...), la bande passante peut atteindre 1000 Mbits par seconde. De plus, il s’agit d’un moyen de transport solide, sécurisé (attaches dites « safelock ») et relativement peu cher comparé au HDMI.

 

(JPEG)
Câble ethernet : peu coûteux et disponible
en très grandes longueurs (100 mètres et plus)
 

De plus, en utilisant cette solution technique, le projectionniste est quasiment assuré de pourvoir connecter les différents appareils. Pour cela, il utilise deux boitiers VGA / RJ 45 extender. Un long câble ethernet relie les deux boitiers (le premier en salle au niveau de l’ordinateur, le deuxième en cabine près du scaler). Deux câbles VGA standards achèvent de faire le lien entre les boitiers et les appareils.

 

(JPEG)
Boitiers VGA / RJ 45 extender

 

L’intérêt du procédé est de remplacer le câble VGA du système « VGA avec amplificateur » par du RJ 45, beaucoup moins sensible à la dégradation du signal sur de grandes distances de connexion. En effet, la connectique ethernet a été conçue pour créer des réseaux dont la longueur peut atteindre 160 mètres. Son utilisation semble donc parfaitement appropriée dans ce type de configuration.

Toutefois, le passage par la connectique VGA empêche la diffusion de contenus en HD. En outre, plus la longueur de câble ethernet augmente, plus la résolution aura tendance à décroître à l’écran. Abstraction faite du passage dans des câbles VGA, la projection de programmes en haute définition reste un problème.

En résumé :

- Solution fiable. 
- Bons résultats pour un système moins onéreux que le HDMI. 
- Universalité du système de branchement (VGA + ethernet). 
- Pas de diffusion en haute définition.

 

Sortie son Mini Jack

Pour les clients qui ont besoin de diffuser des contenus avec du son, le projectionniste doit raccorder l’ordinateur au processeur de la salle. La solution la plus évidente est d’utiliser la sortie casque du PC.

 

(JPEG)
Sortie Mini Jack stéréo 3,5 mm d’un ordinateur portable
 

Celle-ci est présente sur tous les ordinateurs. Afin de faire le branchement avec le processeur, l’opérateur doit tirer un câble jusqu’en cabine de projection. Pour rendre ce travail plus facile, il est judicieux de réunir le câble image (VGA, HDMI ou RJ 45) et le câble son dans une même gaine. Le projectionniste aura moins de difficultés à le tirer jusque la scène.

Etant donné les prises disponibles sur l’ordinateur et sur le processeur son, l’utilisation d’un câble Mini Jack / XLR est la meilleure option :

 

(JPEG)
Câble Mini Jack / XLR
 

Le raccordement peut se faire directement sur le processeur (en façade ou sur le panneau arrière) ou via une table de mixage qui sert d’intermédiaire. Celle-ci permettra de régler plus facilement certains paramètres sonores :

(JPEG)

 

Par l'intermédiaire de la table de mixage il est possible de relier plusieurs sources sonores différentes au processeur son : un ordinateur mais aussi un lecteur CD (pour diffuser de la musique d’ambiance par exemple), un micro,.... Même s'il n'y a qu'une liaison XLR entre la table de mixage et le processeur son, chaque source peut bénéficier d'un réglage indépendant. Le projectionniste a par exemple la possibilité de baisser le niveau sonore de la musique d’ambiance pour une intervention au micro puis de couper ce dernier pour laisser la place à la bande son accompagnant une vidéo. Il devient plus facile de satisfaire les attentes des clients.

Mise à jour le Mardi, 23 Avril 2013 16:21
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Rechercher

Nos sponsors

 
nossponsors4oct14