Bannière
Maintenance d-cinema : l'exemple de Ciné digital service PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 16 Avril 2010 09:48

Le passage de la maintenance 35mm à la maintenance numérique implique des mutations importantes. Cet article explique comment Ciné digital service (CDS), qui assure la maintenance de plusieurs centaines de salles d-cinema en France, a accompli cette transition.

La plateforme CDS de Nantes

C’est dans ce centre que les sociétés d’installation et de maintenance membres du réseau CDS ont installé leur hotline nationale : les exploitants peuvent le contacter à tout moment (24h/24) pour bénéficier de l’assistance des spécialistes de la projection numérique qui gèrent la hotline de CDS.

Tous les équipements de projection numérique installés par CDS sont connectés par réseau internet haut débit à la plateforme de Nantes. Les gestionnaires de la hotline peuvent ainsi contrôler l’état de ces équipements à distance ou même de prendre la main sur les commandes du matériel de projection.

Le diagnostic à distance permet à CDS de s’assurer, à tout moment, du bon fonctionnement du matériel ou d’identifier l’origine des pannes éventuelles. Et en prenant la main sur les équipements de projection, les spécialistes de CDS peuvent notamment assister le personnel des salles dans le réglage des équipements : format de l’image, passage de la projection 2D à la projection 3D,...

Le centre de Nantes est le principal site de stockage des équipements de projection numérique (projecteurs, serveurs,...) et des pièces détachées du réseau CDS : le matériel livré par les fabricants partenaires de CDS (Doremi et Christie notamment) est entreposé à Nantes avant d’être dispatché vers les différentes sociétés de maintenance membres de CDS.

Le site de Nantes héberge aussi Ciné service Nantes, l’une des sociétés de maintenance membres du réseau Ciné digital service. Ciné service Nantes assure l’installation et la maintenance sur site des équipements de projection 35mm et numérique des salles situées dans la zone d’intervention de la société. Le site comprend donc aussi un stock de pièces détachées pour le 35mm.

Le contrat de maintenance numérique de CDS

Le contrat de maintenance annuel que les sociétés membres du réseau CDS proposent aux exploitants inclut les prestations suivantes :

-  un accès permanent (24 heures sur 24) des exploitants à la hotline de CDS. Toutes les interventions à distance que les gestionnaires de la hotline sont amenés à pratiquer sur les équipements de projection numérique sont couvertes par le contrat de maintenance. Elles ne font donc l’objet d’aucune facturation additionnelle.

-  une visite de contrôle et d’entretien annuelle des cabines ; chacune des sociétés membres du réseau CDS se charge d’effectuer cette visite dans les salles implantées dans sa zone géographique d’intervention.

-  les mises à jour des logiciels des équipements d-cinema, à chaque fois que celles-ci sont requises. Ces mises à jour sont fournies à CDS par les fabricants d’équipements de projection numérique. CDS se charge de les réaliser sur tous les équipements dont il assure la maintenance en France via les réseaux haut débit.

-  CDS accorde enfin une priorité aux exploitants titulaires d’un contrat de maintenance lorsque ceux-ci sollicitent une intervention d’urgence sur site.

Pour bénéficier de ce contrat de maintenance annuel, les exploitants doivent confier l’installation de leur matériel de projection numérique à CDS.

Les contrats de maintenance numérique de CDS portent sur l’ensemble du matériel de projection numérique des salles (projecteur d-cinemaserveur, librairie centralisée,...).

Précisions sur le fonctionnement de la hotline CDS

La liaison internet qui permet à CDS d’auditer à distance l’état des équipements de projection numérique ou de prendre la main sur les commandes de ces équipements est entièrement sécurisée : seules CDS et les sociétés de maintenance membres du réseau peuvent se connecter à distance avec les équipements des salles.

La surveillance à distance de l’état du matériel de projection repose sur la consultation de différents types de données (voltage, température,...) qui sont mesurées par des capteurs installés dans les équipements de projection et remontent jusqu’au centre de Nantes via les réseaux internet à haut débit.

Les responsables de la hotline de Nantes doivent établir une connexion réseau avec les cinémas pour accéder à certaines de ces données mais une partie d’entre elles remontent automatiquement des cabines, à intervalles réguliers, jusqu’au siège de CDS. Il s’agit de données particulièrement critiques qui sont par exemple, dans le cas des projecteurs Christie : l’état du circuit de refroidissement, l’état du ventilateur, de l’interlock, la durée de vie résiduelle de la lampe,... Ces informations clés font ainsi l’objet d’un contrôle permanent : un système d’alerte se déclenche au centre de Nantes si la valeur d’une de ces données devient subitement anormale dans l’une quelconque des salles placées sous la surveillance de CDS.

Si les problèmes que CDS peut résoudre à distance ne font l’objet d’aucune facturation additionnelle quand l’exploitant a signé un contrat de maintenance, la maintenance curative, impliquant une intervention sur site et un changement de pièces, n’est pas couverte par le contrat de maintenance (ce qui est aussi le cas avec le 35mm). Pour couvrir les risques de panne sur le long-terme, les exploitants peuvent souscrire une extension de garantie auprès des fabricants.

Mise à jour le Dimanche, 17 Avril 2011 10:01
 

This content has been locked. You can no longer post any comment.

Rechercher

Nos sponsors

 
nossonsors12novembre


Suivez nous