Bannière
Comment régler la colorimétrie sur un projecteur d-cinema ? PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 17 Février 2012 00:00

A l’installation du projecteur d-cinema, le technicien a besoin d’un outil essentiel pour faire ses réglages : le spectromètre. Il s’agit d’un appareil réservé aux professionnels équipé de nombreux capteurs.

 spectromtre

Spectromètre PR 670 couramment utilisé pour le réglage des projecteurs d-cinema

Tout d’abord, le spectromètre permet de mesurer le niveau de luminance à l’écran. L’opérateur ajuste ainsi le niveau de puissance de la lampe pour atteindre la norme de 48 candelas au centre de la toile. L’uniformité lumineuse doit être au moins égale à 75 % (l’écart de luminosité entre deux points quelconques d’une image ne doit pas dépasser 25%).

Après le réglage de la lampe, le spectromètre sert à mesurer les valeurs de chromaticité pour chaque couleur primaire (rouge, vert, bleu) et le blanc. Pour la calibration colorimétrique, les données importantes sont les valeurs x et y. Elles déterminent précisément la saturation des couleurs dans le diagramme de chromaticité :

triangle_de_couleurs

Les valeurs x et y définissent les nuances de couleurs dans le diagramme

Pour ne pas fausser les mesures, il faut placer le spectromètre au milieu de la salle en prenant soin de couper toutes les sources de lumières parasites (éclairage au sol, bloc autonome d’éclairage de sécurité…).

Les réglages colorimétriques

Pour commencer la calibration, le technicien doit se connecter au projecteur d-cinema avec un ordinateur. Il entre le mot passe pour avoir accès aux réglages poussés de la machine. Dans le logiciel de commande se trouve une partie réservée aux réglages colorimétriques.

Sur les projecteurs Barco par exemple, il faut se rendre dans « Installation » / « color calibration » du Digital cinema Communicator :

mcgd_x

L’utilisateur va alors créer un fichier MCGD (« Measured Color Gamut Data ») dans lequel il va enregistrer les nouveaux réglages colorimétriques. Il y a de très fortes chances pour que ces réglages soient différents de ceux réalisés en usine du fait des spécificités de la salle (gain de la toile, qualité du hublot…).

Le technicien sélectionne l’onglet « Measure Native Colors » (« mesurer les couleurs natives ») du Digital Cinema Communicator :

mcgd_8_-_Copie

La fenêtre « Color Gamut Measurement » (« mesure du gamut des couleurs ») s’ouvre. Il faut commencer par régler le rouge en cliquant sur « Red » :

mcgd1_-_Copie

Une mire rouge est automatiquement affichée par le projecteur. L’installateur peut ainsi mesurer les valeurs x et y avec le spectromètre :

mesure_spectromtre

Les valeurs entourées en rouge sont celles à retenir lors de la calibration des couleurs

Le technicien entre les coordonnées x et y du rouge mesurées par le spectromètre dans le logiciel de commande. En saisissant ces données, le projecteur rectifie automatiquement la colorimétrie aux exigences de la norme AFNOR.

La même opération doit être ensuite répétée pour le vert, le bleu et le blanc. Le technicien peut alors enregistrer ses réglages dans son fichier MCGD en cliquant sur « Save to file ».

mcgd4_-_Copie 

Il choisit un nom pour son fichier MCGD :

mcgd6_-_Copie

A la fin des réglages, les fonctions « Select Target colors » et « Verify corrected colors » permettent de s’assurer que la calibration répond à la norme AFNOR. Celle-ci définit l’espace colorimétrique des trois couleurs primaires et les coordonnées chromatiques du point blanc :

Rouge : x = 0.680 ; y = 0.320.

Vert : x = 0.265 ; y = 0.690.

Bleu : x = 0.150 ; y = 0,060.

Blanc : X = 0.314 ; Y = 0.351.

Dans la partie « Verify corrected colors », les mires rouge, vert, bleu, blanc sont à nouveau affichées successivement. L’utilisateur mesure les valeurs x et y des couleurs corrigées avec le spectromètre :

mcgd

Elles ne doivent pas s’écarter de plus de 0.06 des données de référence.

 Enregistrement des MCGD dans les macros du projecteur

Lors de la création des macros, le fichier MCGD élaboré par le technicien doit être assigné aux entrées réservées au cinéma numérique (exemple : « 1.85 2 D » et « 2.39 2 D »). Ainsi, lorsque ces macros seront sélectionnées, le projecteur affichera automatiquement les réglages colorimétriques définis par l’installateur.

Pour les salles équipées en 3 D, il faut réaliser un fichier MCGD différent pour le relief. L’espace de couleurs des films en 3 D n’étant pas le même que celui de la 2D (idem pour le niveau de luminance), cette calibration est obligatoire.

Avant d’effectuer les mesures de la colorimétrie 3D, il faut activer le système de filtres (filtre polarisé pour Real D et MasterImage, disque de couleurs pour Dolby) sur le projecteur. En salle, le spectromètre capte les images derrière les lunettes 3 D. A la fin des réglages, le MCGD 3 D est assigné aux macros 3 D (1.85 et 2.39).

 

 

Mise à jour le Vendredi, 01 Février 2013 11:07
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Rechercher

Nos sponsors

 
nossponsors4oct14


formationpetiteannonce1