Le masking (également appelé « cropping ») est un cache électronique qui vient dissimuler certaines zones situées à la périphérie de l'image projetée.Le masking est une fonction incluse dans les outils logiciels de commande du projecteur d-cinema.

Cette opération est réalisée par l'installateur au moment de la configuration des macros ou par le projectionniste s'il veut modifier ou perfectionner certains réglages.

Pourquoi utiliser le masking ?

1. La correction du trapèze

Le masking permet de dissimuler certaines distorsions trapézoïdales de l'image. Toutefois, cela n'est pas toujours nécessaire. En effet, dans certaines salles, le positionnement du projecteur numérique est idéal par rapport à l'écran.

Sans_titre

Un exemple de configuration où le projecteur est parfaitement dans l'axe de l'écran

Du coup, il n'y a aucune distorsion géométrique visible. Dans ce cas de figure, le recours au masking ne se justifie pas car il n'y a aucun effet indésirable à cacher à l'écran.

sans_distortion_logo_fox

 Projection d'un film 1.85 sur un écran scope. Des bandes noires sont visibles à gauche et à droite de l'image :
aucune aberration géométrique n'est à déplorer ici
 

Toutefois, l'architecture de la plupart des salles ne correspond pas à cette disposition idyllique. Par exemple, il existe de nombreuses salles très gradinées où le projecteur n'est pas du tout dans l'axe de l'écran. Par conséquent, il faut incliner la machine pour optimiser son placement par rapport à la toile.

Sans_titre_-_Copie_-_Copie

Cette opération a une conséquence inévitable : l'apparition d'un effet de trapèze à l'écran.

 

Avec_distortion_logo_fox_-_Copie

Avec l'inclinaison du projecteur, une distorsion trapézoïdale devient visible

La fonction masking permet de dissimuler cet effet de trapèze. Pour cela, l'opérateur doit utiliser le logiciel de commande du projecteur numérique. Il accède dans l'onglet « screen » à la fonction « masking » ou « cropping » comme c'est le cas sur le Web Interface User de Christie :

masking_christie

Le fait de cliquer et de faire bouger les boules blanches à la
périphériede l'image permet de régler le cache électronique
 

L'utilisateur peut ainsi choisir les parties de l'image qu'il souhaite masquer en sélectionnant les coins du schéma qui représente son écran.

correction_de_masking_-_Copie

Correction du cache électronique sur le programme D Cine Communicator (projecteur Barco)

 

Il peut régler au pixel près les zones qui n'apparaitront plus à la projection et dessiner ainsi un cache très précis.

logo_fox

Après le réglage, il n'y a plus de distorsion mais des colonnes de pixels ont été masquées.
L'image a donc été légèrement rognée sur le côté gauche et droit
 

Il est très important de souligner que l'opérateur ne doit pas réaliser un masking excessif. La norme AFNOR précise qu'il n'est pas permis de masquer plus de 2% de l'image originale. Au-delà, le cadrage voulu par le réalisateur et son équipe est trop impacté et c'est l'intégrité de l'œuvre qui en souffre directement.

2. Les écrans courbes

Dans les multiplexes ou les cinémas récents, il est fréquent d'installer des écrans courbes. Ces derniers optimisent la réflexion de la lumière vers les spectateurs.

SCREEN_COURBE

Les écrans courbes sont plus efficaces que les écrans plats
dans le renvoi de la lumière vers le public
 

Mais ces installations n'ont pas que des avantages. En effet, lorsqu'on projette une image sur un écran courbe, il y a nécessairement des parties de cette image qui vont déborder à cause de la géométrie particulière de l'écran.

cran_scope

Le cadre rouge représente l'image originale projetée. On constate qu'elle ne s'adapte pas
parfaitement à la forme de l'écran courbe qui est ici au format cinémascope.
Un réglage de masking sera nécessaire notamment en bas de l'écran (flèches rouges)
 

Pour éviter tout effet disgracieux, le projectionniste peut réaliser un masking qui permet à l'image de parfaitement s'adapter à la toile de projection.

masking

Un exemple de masking sur écran courbe (format scope) grâce au logiciel
D Cine Communicator de Barco
 

 Après le réglage du cache électronique, l'image ne déborde plus de la toile

3. Le cas des films au format 1.37, 1.66 ou 1.77

Les formats les plus souvent utilisés sont le 1.85 (résolution de 1998 X 1080 pixels en 2 K) et 2.39 cinémascope (résolution de 2048 X 858). Toutefois, le matériel d-cinema est capable de projeter n'importe quelle image y compris dans les formats les plus rares.

Ainsi, les films en 1.77, 1.66 ou 1.37 sont inscrits dans le format 1.85 mais ils n'occupent pas la totalité de la résolution. Des bandes noires entourent l'image et garantissent le respect du ratio d'origine à la projection.

 format_1.37_inscrit_dans_1.85_-_Copie_-_Copie

Image 1.37 (représentée par le cadre bleu) inscrite dans un format 1.85
(cadre rouge)
 

Grâce à la macro 1.85, les projecteurs numériques peuvent donc diffuser toutes les sources sans zoom électronique type resizing ou recadrage sauvage. Toutefois, comme l'opérateur utilise la macro 1.85, le masking propre à ce format ne correspond pas à la zone de l'image couverte en 1.77, 1.66 et 1.37. Par conséquent, le réglage du cache électronique ne dissimule plus les éventuels défauts trapézoidales.

Par exemple, dans la capture ci dessous, le masking dissimule les défauts autour du cadre rouge (cache électronique 1.85) alors que le trapèze sera visible autour du cadre bleu (format 1.37) à la projection.

 

the_artist_-_Copie_-_Copie

"The Artist"  diffusé avec la macro 1.85. Un effet de trapèze est visible car le cache
électronique ne couvre pas le cadre périphérique de l'image 1.37 
 

Dans ce cas de figure, la meilleure option réside dans la création d'une macro 1.37 dédiée avec un réglage de masking spécifique à ce format. Comme seul le dossier « screen » change, l'opération la plus simple consiste à copier la macro 1.85. Puis, le projectionniste doit la renommer en macro 1.37 pour réaliser ensuite un réglage de cache électronique approprié.

masque_-_Copie

Création de la macro 1.37 : par rapport au 1.85. Seul le "screen file" est modifié  avec un cache électronique conçu pour le format 1.37

 

the_artist_-_Copie

"The Artist" diffusé avec la macro 1.37. Il n'y a plus de distorsion visible mais
des parties de l'image originale ont été rognées à gauche et à droite du cadre 
 

Selon les installations et les propriétés architecturales des salles, cette opération n'est pas toujours nécessaire. De plus, il faut considérer qu'un léger effet de trapèze vaut peut être mieux qu'un rognage excessif du cadrage original.

"The artist" est un film Warner Bros. France. Sortie en salle le 12 octobre 2011.

 

Commentaires (1)

  1. aa54445555

Watch, watch. A tool that is worn on the rolex replica uk wrist for timing. On social occasions, wearing a watch, usually means a strong sense of fake watches time, rigorous style of work; and people who don't wear watches, or to ask others at...

Watch, watch. A tool that is worn on the rolex replica uk wrist for timing. On social occasions, wearing a watch, usually means a strong sense of fake watches time, rigorous style of work; and people who don't wear watches, or to ask others at the time people are always very much because it sniff at that time, the replica watch concept is not strong. In formal social occasions, watches are often regarded as jewelry, usually only a ring can be worn for men, it is highly valued. Some people even stressed: "watches are not only men's jewelry, but also the swiss replica watches most important men's jewelry."

Lire la suite
  Pièces jointes
 
There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

Articles les plus lus

  • Vente des places de cinéma : la tarification dynamique de Smart Pricer +

    Lancée il y a deux ans, la solution de tarification dynamique Smart Pricer a déjà fait du chemin : plusieurs circuits
    Lire la suite
  • 1