• La diffusion du cinéma événementiel en 2014

    IHS a rendu publics fin juin les extraits d'une étude sur les résultats de diffusion en 2014 des programmes de cinéma événementiel (qu'on appelait avant les contenus alternatifs) dans huit pays. Ces résultats confirment notamment l'avance dans ce domaine du Royaume Uni par rapport à la plupart des territoires et notamment la France : le cinéma événementiel a généré l'an dernier en Grande-Bretagne et en Irlande 3% des recettes totales des salles contre 1.2% en France. Pourquoi un tel écart ? L'année 2014 marque t'elle par ailleurs l'émergence de nouveaux types de contenus alternatifs susceptibles de renouveler le succès des opéras ? Lire la suite
  • Régler le son d’une salle de cinéma avec l’Optimizer de Trinnov Audio

    Une série d'articles publiés sur Manice en 2013 décrit le processus de calibration d'une chaîne son dans une salle de cinéma. Nous présentons ici la solution Optimizer qu'a développée la société Trinnov pour optimiser les opérations de calibration. Cet outil sophistiqué est destiné aux intégrateurs mais il est intéressant d'expliquer son fonctionnement aux professionnels de l'exploitation car il montre la complexité de certaines opérations de calibration. Cet article revient sur les phases les plus délicates de ce travail à chaque étape de son déroulement : détection des éventuels problèmes techniques sur la chaîne son, réalisation des mesures sonores, réglages. Lire la suite
  • Changement de standard annoncé pour les DCP : pourquoi ? Comment ?

    Le standard actuel des DCP, le MXF interop, n'existe qu'à titre provisoire. Il a été conçu au moment du passage au numérique pour que les DCP soient interopérables avec tous les types d'équipements de projection dont les premiers modèles n'appliquaient pas les standards du DCI de manière uniforme. Il avait donc fallu faire des compromis sur les caractéristiques des DCP pour qu'ils fonctionnent dans toutes les salles.Le format définitif que doivent adopter les fichiers numériques de longs-métrages est le DCP SMPTE. Passer de l'Interop au DCP SMPTE n'est pas une petite affaire : cela fait maintenant quatre ans qu'on en parle...Pourquoi faire cette transition et comment ? Explications dans cet article. Lire la suite
  • Barco : un nouveau projecteur basé sur des lampes à mercure

    Si on excepte le laser , Barco n'avait jusqu'à présent lancé que des projecteurs basés sur un éclairage au xénon. La marque vient de dévoiler le DP2K-6E, premier modèle de la gamme fondé sur des lampes au mercure UHP (comme Ultra high performance). Pourquoi le constructeur a t'il finalement décidé d'utiliser ces lampes que certains de ses concurrents (pas tous) exploitent depuis environ 3 ans ? Et quelles sont les autres caractéristiques notables du DP2K-6E dont la commercialisation commencera en octobre ? Barco a répondu à ces questions lors d'une présentation organisée au cours de CineEurope. Lire la suite
  • CineEurope 2015 : les faits marquants

    92% des écrans du continent européen sont désormais passés à la projection d-cinéma (1,5 milliards d'euros ont été investis dans cette transition d'après l'Union internationale des cinémas - UNIC). Autant dire que la première phase du déploiement numérique est achevée sauf dans quelques rares pays en tête desquels figure la Turquie (la fréquentation y est passée de 50 à 61 millions d'entrées entre 2013 et 2014). Les prestataires préparent maintenant la phase de renouvellement des équipements dont le démarrage est attendu d'ici deux à trois ans. La projection laser raflera t'elle alors la mise ? Comme l'explique le premier point de ce compte rendu, les fabricants n'anticipent pas tous l'arrivée du laser de la même manière. Quoi qu'il en soit, les projecteurs Lire la suite
  • Impact de la position et de la forme de l'écran sur la qualité de la projection

    Remplacer une toile d'écran peut être l'occasion d'effectuer d'autres changements : installer un nouveau type de toile (une toile nacrée à la place d'une toile blanc mat par exemple), optimiser la position de l'écran ou encore changer sa forme. Quel peut être l'intérêt de remplacer un écran plat par un écran incurvé, de remonter ou d'abaisser la position de l'écran ou encore de l'incliner légèrement ?Le fabricant d'écrans Harkness a mis au point un logiciel de simulations qui apporte des réponses à ces questions. Nous avons utilisé ce logiciel pour étudier l'impact de différentes configurations d'écran sur la qualité de la projection. Résultats de nos simulations. Lire la suite
  • Faut-il paramétrer tous les formats d'image sur les projecteurs ?

    Le numérique facilite nettement la gestion des formats. Dans la grande majorité des salles, une optique motorisée, qui remplace les objectifs « fixes » du 35 mm, gère automatiquement le passage à l'un ou l'autre des deux formats les plus couramment utilisés : 1.85 et 2.39 cinémascope. L’optique zoome et dé-zoome dans l’image en fonction du format du DCP. Ces opérations sont entièrement automatisées grâce au paramétrage des macros qui assignent à l'objectif un réglage déterminé. Le cas de « Tomorrow Land », un film Disney réalisé par le remarquable Brad Bird, montre pourtant que la gestion des formats n’est pas toujours aussi simple. Le film adopte en effet un format inhabituel : le 2.20. Que signifie ce nouveau format et quelles en sont les implications Lire la suite
  • 1 La diffusion du cinéma événementiel en 2014
  • 2 Régler le son d’une salle de cinéma avec l’Optimizer de Trinnov Audio
  • 3 Changement de standard annoncé pour les DCP : pourquoi ? Comment ?
  • 4 Barco : un nouveau projecteur basé sur des lampes à mercure
  • 5 CineEurope 2015 : les faits marquants
  • 6 Impact de la position et de la forme de l'écran sur la qualité de la projection
  • 7 Faut-il paramétrer tous les formats d'image sur les projecteurs ?

Le tableau qui suit résulte de l’analyse des coûts facturés à une vingtaine d’exploitants indépendants ayant converti leurs écrans au numérique au cours des derniers mois.

Les factures émanent d’installateurs de salles de cinéma et de prestataires ayant réalisé les travaux d’aménagement préalables à l’installation des équipements de projection numérique (extraction de chaleur,câblage...).

Les principales limites de cette évaluation sont les suivantes : 
-  tous les installateurs d’équipements de salles de cinéma ne sont pas représentés 
-  les factures portent essentiellement sur des équipements destinés à des écrans de moins de 8 mètres de base, ce qui tire le prix moyen du projecteur vers le bas 
-  faire la moyenne de certains postes de dépenses est assez acrobatique. C’est le cas en particulier des travaux d’aménagement préalables à l’installation des équipements d-cinema, qui peuvent varier sensiblement d’un cinéma à un autre.

Compte tenu de ces réserves, nous avons jugé préférable de présenter des prix moyens assez largement arrondis. La lecture s’en trouve facilitée.

Signalons aussi que le coût de tous les types d’offres 3D n’est pas évalué dans le tableau. Manque notamment la solution RealD dont le prix n’est pas simple à évaluer étant donné que cette solution est facturée sur une base annuelle.

Précisons enfin que les coûts d’installation sont englobés dans les prix des équipements.

Evaluation des coûts HT du passage au numérique
1) Equipements indispensables
Projecteur 2K
60 000 €
Serveur
2) Adaptation de la chaîne sonore
Changement intégral de la chaîne son : processeur, amplificateurs, enceintes
17 000 €
ou
Changement partiel de la chaîne son : amplificateurs, enceintes
10 000 €
ou
Simple adaptation du processeur son
1 000 €
3) Travaux d’aménagements les plus fréquents
Climatisation de la cabine
7 000 €
Installation d’un deuxième extracteur
Percement d’une deuxième lucarne
Adaptation de l’installation éléctrique
4) Autres travaux d’aménagement
au cas par cas
5) Options
Scaler
3 000 €
Librairie centrale + TMS + câblage
10 000 €
Parabole et câblage pour la réception des DCP par satellite
2 000 €
Option 3D - kit émetteur Xpand + lot de 100 paires de lunettes actives
11 000 €
ou
Option 3D - roue filtrée Masterimage + toile d’écran métallisée (100 €/m2)
30 000 €
ou
Option 3D - location d’une solution basée sur des lunettes actives
0,6 à 0,7 € / entrée
Extension de garantie sur projecteur et serveur
1 000 € / an

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé

Sélection

  • 1